La déclaration du groupe de travail du Conseil de Coordination « La vision chrétienne »

du 11 septembre 2020

Le groupe du travail du Conseil de Coordination « La vision chrétienne » est un groupe oecumenique non-officiel composé de certains membre du Conseil de Coordination. Il a été créé le 9 septembre afin de coordonner les activités communes des chrétiens afin de parvenir à résoudre la crise politique et d’arriver à un accord dans notre société tout en s’appuyant sur la Constitution.

Il est primordial de rétablir la paix, la suprématie de la loi et la démocratie dans le pays. Cela demande à ce que les droits de l’Homme et du citoyen de chaque personne soient respectées.

Afin d’arriver à ce but il est nécessaire de :

1. Arrêter immédiatement les violences et les répressions politiques de la part du pouvoir. Il faut aussi, tenant compte de la loi, faire des procès sur les cas des violences et les répressions.

2. Libérer tous les prisonniers politiques, garantir l’annulation des décisions illégitimes des tribunaux et verser des compensations à tout les victimes des persécutions.

3. Déclarer les résultats des élections du 9 août 2020 comme illégitimes, et assurer le déroulement des nouvelles élections tout en respectant les normes internationales. Des nouveaux membres devraient être nommés dans toutes les commissions électorales, y compris la centrale.

Notre groupe de travail du conseil de Coordination « La vision chrétienne » aimerait aussi attirer l’attention sur des nombreuses violations des droits constitutionnels des citoyens, tels que la liberté d’opinions y compris religieuses, et les persécutions politiquement motivées contre des représentants des cultes.

On peut notamment évoquer :

— des pressions directes de la part des administrations d’État sur les membres du clergé et les employés des organisations religieuses liées à l’Église Orthodoxe de Biélorussie, qui ont publié l’image « Les Orthodoxes sont contre les falsifications » sur les réseaux sociaux et qui ont aussi exprimés leur soutien à l’Archevêque Tadeusz Kondrusiewicz, à qui il est maintenant interdit de rentrer sur le territoire Biélorusse, alors qu’il est citoyen

— les pressions indirectes de la part des administrations d’État sur le clergé ou les employés de l’Église Orthodoxe Biélorusse qui ont participé à l’action « Les Orthodoxes sont contre les falsifications », effectuées via le haut clergé de la même Église.

— l’État crée des empêchements au clergé qui continue son activité. Par exemple le prêtre catholique Jerzy Wilk a perdu son autorisation d’État de célébrer dans sa paroisse le 4 septembre ( Église de St.Michel dans le village de Varapaevа, Pastavy en région de Vitebsk)

— l’État empêche les activités cultuelles des communautés religieuses. Par exemple – les portes bloquées des églises St.Simon et Ste. Hélène (plus connue comme l’église rouge) le 26 aout. Le 31 août les serrures des portes de cette église ont étés changés par le pouvoir sans avis de la part des paroisses.

— L’interdiction d’entrée sur le territoire d’un citoyen biélorusse et chef de l’Église Catholique Romaine de Biélorussie. Ceci est une violation des accords internationaux ( Le pacte international relatif aux droits civils et politiques, article 12 « Liberté de déplacement »), de la Constitution ( art. 30- les citoyens ont le droit de quitter le territoire et revenir) et la loi de la république Bielorusse du 20 septembre 2009 n°49-3, article 3. Cette interdiction est aussi considérée comme un acte oppressif vers un chef religieux, mais aussi la communauté en question.

Notre groupe de travail exprime notre solidarité avec toutes les victimes des répressions politiques dans notre pays. Nous nous adressons aux pouvoirs afin d’arrêter les violences et procéder au dialogue avec les citoyens.

Nous sommes convaincus que les Églises peuvent apporter beaucoup pour surmonter cette crise et promouvoir le dialogue entre le pouvoir et les citoyens.

Le groupe « La vision chrétienne » va surveiller tous les cas de persécutions politiques en lien avec les limitations de la liberté d’opinions, y compris religieuses et en informer la société internationale.

Nous demandons les chrétiens partout dans le monde et les Églises d’exprimer votre solidarité avec le peuple biélorusse.

#хрысціянская_візія

#rada_vision

Traduction par Justine Keri